• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un départ imprévu

Un départ imprévu - William Johnson

Depuis plusieurs semaines, Anna ressent le besoin de partir en vacances. Un soir, en rentrant du travail, elle décida d’appeler une amie, célibataire aussi, et de lui proposer un départ imprévu. Claire n’eut pas besoin d’un long discours pour se laisser convaincre. Elle suggéra de regarder chacune de leur côté les destinations qui leur plairaient, et de faire le point ensemble le lendemain.

Anna commença par regarder quelques destinations en fonction des prix qu’elle trouvait abordables. Puis demanda dès le lendemain un congé à sa responsable de service. Claire n’avait pas besoin de cet accord puisqu’elle travaillait à son propre compte.

Leur choix c’était finalement porté sur Cuba, après qu’elles eurent mis leurs recherches en commun. Anna ne connaissait pas Cuba, et Claire y était partie quelques jours il y a très longtemps. Elle avait envie de redécouvrir ces lieux qu’elle avait presque oubliés.

Quelques préparations de dernières minutes, et peu de temps après avoir pris cette décision, Claire et Anna montaient dans un avion pour quelques heures de vol. L’atterrissage était prévu à 18h30, elles avaient juste le temps de rejoindre leur hôtel, puis de manger un peu, avant de profiter d’une nuit de sommeil qui leur ferait le plus grand bien.

Chaque jour de leurs vacances, elles passaient la matinée à découvrir des plages toutes plus paradisiaques les unes que les autres. Et les après-midis, elles flânaient dans les rues, à la découverte de boutiques locales bien sûr, et d’architectures étonnantes. Souvent, les maisons étaient en ruine, mais on pouvait deviner les magnifiques bâtisses qu’elles avaient dû être à l’époque. Il y avait sur chaque fenêtre des rideau de balcon exterieur. Souvent, ils étaient baissés, mais on devinait la vie qui s’y déroulait derrière. Anna fut surprise de voir des voitures en circulation, tellement anciennes, qu’elle n’avait encore jamais eu l’occasion de les admirer de ses propres yeux. La plupart semblaient en bon état, et toutes semblaient sorties d’une revue américaine !

La vie des Cubains lui semblait d’ailleurs hors du temps, à l’image de ces Cadillacs toujours en circulation.

Le retour fut difficile. Retrouver le quotidien de sa vie professionnelle et le froid de Montréal, avait semblé être une épreuve pour Claire comme pour Anna !

Mais elles avaient déjà projeté de retourner à Cuba dès que possible, pour découvrir tout ce qu’elles n’avaient pas pu voir. Et elles savaient qu’il leur restait encore de nombreuses plages et de nombreux sites à visiter. Mais qu’il leur fallait patienter quelques mois avant de pouvoir partir de nouveau en vacances !

 

The author:

author

Sportif dans l’âme, William est un homme d’action! Ses années d’athlétisme lui ont valu une forte reconnaissance tant au niveau collégial qu’universitaire. Il va sans dire qu’il adore couvrir le sport mais se passionne aussi pour beaucoup d’autres sujets : touchant de près ou de loin l’humain. Rigolo à ses heures on aime bien le lire pour ses textes pince-sans-rire et sans prétention. William Johnson, le blogueur à suivre!